Plus d’un mois sans écrire par ici déjà… Que ça passe vite…

Pas que je n’ai pas eu l’envie de venir tapoter quelques lignes et vous faire un coucou…

Non, c’est juste que, bon, déjà le « début de l’été » rime avec « vacances » et « passage des copains » (en fait ça ne rime pas du tout, z’avez remarqué aussi hein ?), et du coup, on flemmarde, on profite, on se baigne, on prend l’apéro et on fait des parties de tarot jusque 3h du mat’ (par exemple).

Puis, y a eu des vilains coups de mou aussi… Les choses qui ne se passent jamais pas comme elles le devraient et qui mettent le moral dans les chaussettes.

Donc, le temps de remettre tout ça en ordre (et juste avant d’aller passer quelques jours dans ce pays exotique qu’est ma petite Belzique natale), me revoilà prête à partager avec qui le voudra mes folles aventures (ou pas…).

Pour vous démontrer, une fois de plus, qu’un parcours PMA c’est beaucoup d’attente et de « dépendance », je vous décris vite fait ce qu’il passé dans mon moi-intérieur-qui-fait-n-importe-quoi depuis mi-juin :

 

46e jour de cycle : ce fichu nouveau cycle n’ayant pas envie de se pointer, j’appelle le centre PMA pour demander une prescription de Duphaston (qui déclenchera mes règles et donc, ce nouveau cycle). Réponse ? « Ah mais madame, je ne peux pas vous le prescrire comme ça moi, faut faire une prise de sang pour être sûre que vous n’êtes pas enceinte et ensuite je vous envoie l’ordo »

Je ne vous cache pas qu’à ce moment précis de la discussion, tout se joue sur une chose : le degré de contrôle de soi.

Oui parce que, bon, ta prescription, si tu la veux, vaut mieux te retenir de lui hurler un « Mais bordel, j’ai eu un hématome rétro-cervical avec interdiction formelle d’avoir des rapports sexuels donc j’suis à peu près certaine à 300% que j’suis pas enceinte, CONNASSE ! ».

Bref, je serre les dents, je vais faire la prise de sang (ô surprise, négatif…) et 3 jours plus tard je reçois ma prescription.

49e jour de cycle : C’est parti pour 10 jours de Duphaston.

59e jour de cycle : Arrêt du médoc…

63e jour de cycle : Débarquement des moches et nouveau cycle… 63 jours !!!

21e jour du nouveau cycle : Dernières prises de sang et prélèvement.

24e jour : Retour des moches… Après 24 jours… Après m’avoir fait attendre 63 looooongues journées pour les précédentes ? (Après ça, la personne qui osera me dire que mon corps ne se fout pas de moi…) C’est donc le jour où je peux appeler le centre pour reprendre rendez-vous pour une écho de contrôle…

 

Et 13 jours après le début de ce nouveau cycle, nous avons donc eu à nouveau le droit de nous retrouver assis dans la salle d’attente rose et noire de Madame Docteur Barbie.

Les résultats sont normaux à bons, ma réserve ovarienne est très bonne… On pourrait presque se demander pourquoi on est là au final… Ah oui, mes ovaires sont des gros glandeurs qui ne se mettent à bosser que si on les stimule…

 

A l’écho tout va bien, le cathéter de l’insémination passe sans problème dans le col, j’ai toujours un bel utérus (c’est important d’avoir un bel utérus, non ?...), les mesures sont correctes, et là… Comme ça, alors qu’on ne s’y attend pas, la petite blonde armée de sa sonde annonce « Ah ben dis donc, y a un joli follicule à 16 là ! »

Force est donc de constater que, de temps en temps (et par erreur sûrement), Messieurs les ovaires se mettent au boulot d’eux-mêmes…

Reprise du protocole d’insémination fin août début septembre… Ben oui, le labo est fermé du 4 au 20/08… Faut bien que ces gens-là partent en vacances aussi hein !

 

… Vous reprendrez bien un peu d’attente ? …