Bon, on va pas se mentir, depuis quelques jours, c’est pas la méga extase… Le moral oscille entre doigts de pieds et chevilles…

Pourtant, pas de date(s) anniversaire à l’horizon, quelques jours « chez moi » se profilent, il fait beau…

J’en entends déjà penser « Mais qu’est-ce qu’elle a ENCORE ? »…

Alors, comme d’hab, je réfléchis et j’essaie d’analyser ce qui se passe dans mon « moi intérieur tout déglingué »…

Voilà ce qui ressort de ma réflexion :

-          Le temps passe, vite, trop vite, et je stagne, je m’embourbe, je perds le peu de confiance en moi que j’avais (et croyez-moi, c’était déjà pas folichon…).

-          Je suis fatiguée…  Je fais de mon mieux, chaque jour, pour « donner le change », faire celle qui va bien, qui sourit et positive en toute circonstance. Mais tout ça me coûte de plus en plus d’énergie et j’en viens à me dire qu’un jour, quand le verre va s’ébrécher un peu trop, on ne pourra plus l’arrêter et tout va voler en éclat…

 

La solution ? J’ai réfléchi et je ne l’ai pas encore trouvée.

Bon, ok, en fait si… J’en ai une, qui consiste à rester en pyj’ toute la journée, roulée en boule sous ma couette… Mais elle est pas géniale, géniale, hein ?

Du coup, si quelqu’un dans l’assemblée a LA solution miracle, je suis preneuse…